Allocation journalière de présence parentale

Publié le par Kris & Béa

L’Allocation journalière de présence parentale ou Ajpp remplace l’APP depuis le 1er mai  2006.

Cette allocation permet à un parent dont l’enfant (moins de 20 ans) est gravement malade, accidenté ou handicapé, de réduire ou cesser son activité professionnelle momentanément ou ponctuellement.

La durée est calculée à partir d’un « compte crédit jours » de 310 jours ouvrés. Le droit est ouvert par période de 6 mois renouvelable dans la limite de 3 ans.

Le montant d’une allocation journalière de présence parentale d’un montant de 38,44 €, majorée en cas d’isolement du parent, soit 45,65 € par jour (en 2007). Il vous sera versé autant d'allocations journalières que de jours d'absence pris dans la limite de 22 allocations par mois.

Les conditions d’attribution (plafond de ressources) et les démarches administratives (formulaires) sont à se procurer auprès de la Caisse d’Allocation Familiale. Il vous sera réclamé un certificat médical attestant de la situation de l’enfant (transmis sous plis scellé à l’Assurance maladie chargée du contrôle) et un certificat de votre employeur sur les jours effectués. Attention certaines aides peuvent empêcher son attribution ou se voire suspendues par l’AJPP.

Cette réforme constitue une véritable avancée dans la prise en compte des difficultés vécues par les familles lorsque la maladie grave d’un enfant s’abat sur elles. Avec l’absence du travail, les familles voient leurs revenus baisser et du fait de l’éloignement de l’hôpital, leurs dépenses augmenter.

Grâce à cette nouvelle prestation, les parents pourront limiter leur perte de revenus en s’arrêtant uniquement lorsque cela est nécessaire. Le complément permettra de compenser certaines charges afférentes aux familles.

Le coût d’une telle mesure est estimé à 21 M€ en 2006 et 80 M€ en 2007, en terme en année pleine.

Pour toute information relative aux droits des patients, rendez vous sur le site de JSC et consultez les fiches de droits.
Kris & Béa

Publié dans Droit Patients

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article