Pourquoi un psychologue à l’hôpital ?

Publié le par Virginie

La psycho oncologie est exercée par des psychiatres et des psychologues auprès de personnes atteintes de cancer dès l’annonce du diagnostic, pendant les traitements et même après lors de la rémission complète, voire après la guérison. Cette discipline est assez récente ; le terme de "psycho-oncologie" est apparu dès les années 70 des Etats Unis par Holland J.C., Rowland J. et al.

Le psychologue apporte auprès de la personne malade ainsi que son entourage avant tout une aide psychologique dans ce vécu de maladie.

Le cancer est une expérience bouleversante pour le malade et sa famille. Survenant brutalement, il perturbe tous les repères des protagonistes et leur vie quotidienne. Ils peuvent alors se sentir démunis, sans ressource pour faire face à cette situation menaçante qui vient mettre en péril la vie de la personne atteinte du cancer  ainsi que l’ensemble des projets familiaux.

L’ensemble de la famille doit s’adapter à un nouvel univers : l’oncologie. Toutes ces séries d’adaptations et de deuils que doivent accomplir le malade et ses proches s’accompagnent de tumultes affectifs et émotionnels importants. Les individus touchés par le cancer souffrent des représentations négatives du cancer qui associent encore trop souvent la mort au cancer. Les transformations corporelles peuvent être difficiles à accepter. Le psychologue et le psychiatre sont alors garants d’un espace de parole et d’écoute où l’expression des angoisses, émotions et pensées peut émerger vis-à-vis de la maladie. De manière à ce que la maladie soit le mieux vécue possible et puisse exprimer ses doutes, ses peurs, ses difficultés sans affecter son entourage, ni être connus par les médecins.
Virginie

Publié dans Pour info ...

Commenter cet article

kiosque info cancer lyon 08/06/2007 17:11

Il y a aussi des associations sur Lyon qui proposent des groupes de paroles.

marina 07/06/2007 21:03

par ailleurs, il peut être plus facile d'aller voir un psychologue à l'extérieur de l'hopital, dans un autre lieu, que de revenir vers un lieu symbole déja de souffrances.ou d'aller vers un groupe de parôles.

Kiosque info cancer lyon 07/06/2007 17:57

Sans doute Kris, mais il existe aussi des associations avec des psychologues qui ont été créées pour être à l'écoute des personnes atteintes ou en rémission.

Kris 06/06/2007 17:27

En effet Marina. Elise me rapportait samedi le résultat d’études menées par des associations de patients dont la conclusion était la suivante : Le bénéfice est plus grand à sensibiliser (voire à former) directement les médecins plutôt que de multiplier les prises en charges psy.Kris

marina 06/06/2007 15:11

la parole peut être libératrice, il est parfois plus facile de parler à un professionnel formé à l'écoute qu'à des proches.cela peut constituer un soutien vraiment important...pour rebondir!