Le cancer à l’adolescence

Publié le par Kris

« L’incidence des cancers de l’adolescent est mal connue car la tanche d’âge 15 - 19 ans n’entre pas dans les critères d’inclusion des registres pédiatriques du cancer. »(Oppenheim D. 2003).

Pourtant l’adolescent vit son cancer avec ce qu’il est : un adolescent.
Il parait crucial de ne pas négliger cette spécificité. L’adolescent vit un stade de développement différent de l’enfant ou de l’adulte avec des besoins, des désirs et des préoccupations spécifiques à son âge.

Sa prise en charge se doit donc d’être adaptée à son état. Jeammet P. (2005)  souligne que la santé de l’adolescent est devenue une question de santé publique. Elle fut d’ailleurs le thème dominant de la conférence sur la famille de 2004 en préconisant la création de services hospitaliers spécifiques aux adolescents sous l’exemple du Pr.Courtecuisse V. ayant crée en 1982 le premier service de médecine pour adolescent à Bicêtre. L’Institut Gustave Roussy a déjà cerné ce besoin de prise en charge de l’adolescent lors de cancer,  en créant en 2003 le premier service d’oncologie décerné uniquement aux adolescents : le service « La Montagne ».

La prise ne charge de l‘adolescent atteint de cancer dérange parce qu’elle est mal définie, floue te difficile à cerner quant à ses spécificités et ses besoins. On constate néanmoins un certain consensus dans le fait que le jeune ne trouve pas sa place en pédiatrie où il se trouve infantilisé et ne peut  bénéficier d’intimité suffisante. Il en est de même au sein  des services adultes où l’adolescent peut se sentir insuffisamment entouré, en décalage avec des  personnes souvent âgées. Le contact avec les pairs nous l’avons vu auparavant, parait crucial lors de cette étape de vie.

La difficulté pour l’adolescent sera d’accomplir une double tâche : non seulement traverser les bouleversements inhérents à l’adolescence ; mais également dans le même temps faire face aux perturbations induites par son cancer.
(Oppenheim D. 2003).
Virginie

Publié dans Pour info ...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marie-aude 04/06/2007 08:47

C une bonne initiative qui a été mise en place à l'IGR. à l'institut Curie une aminatrice pour les ado et jeunes adultes a été embauché il y a qq temps, elle fait du super boulot!!!BisousMarie-aude

espoirtoujours 01/06/2007 10:59

toujours des articles fort interessant. merci kris

Kris 01/06/2007 11:06

Que de commentaires, cher Olivier. Merci. Pour les fleurs, c'est Virginie qu'il faut féliciter. Les articles à paraître sur "la place du psychologue dans un service d'oncologie" et celui sur "le refus de soin" sont de petites perles. Je les distille avec parcimonie.