Café débat à Lyon : La Recherche Clinique

Publié le par Maldives

« Dans le cadre de la Journée Internationale de la Recherche Clinique, JSC LYON a été convié lundi dernier à participer à une conférence-débat dont le thème était : Les essais Cliniques, parlons-en !

J'ai eu le grand plaisir de représenter l'association Jeunes Solidarité Cancer. »

« Très souvent, essai thérapeutique est source d'inquiétude, d'angoisse, de rejet pour le patient. Il est donc excessivement important d'informer et de communiquer ....
Il n'y a pas d'un coté les laboratoires, de l'autre les médecins et de l'autre coté encore les patients : pour tous les intervenants présents lundi dernier : c'est un véritable partenariat entre chacun afin d'offrir le meilleur traitement possible ! »

« En Oncologie, il arrive quelquefois que ce traitement n'apporte pas les bénéfices escomptés : le patient ne répond pas positivement ...
Dans ce cas, l'oncologue peut proposer au malade de participer à un essai thérapeutique : le patient bénéficiera d'un traitement novateur et prometteur d'espoirs mais qui est cours d'obtention d'AMM (Autorisation de Mise sur le Marché). »

« Pour Mme GOINERE, ancienne malade et patiente ayant participé à des essais cliniques : "c'est une chance ! une véritable chance pour les patients !" »

Voici quelques extraits de l’excellent rapport établi par Sandrine !
Vous retrouverez l’intégralité du texte en commentaire. Vous suivrez chaque phase du parcours des molécules devenant médicament. Les moyens mis en place pour garantir la sécurité des personnes se prêtant aux essais (CPP) et un rappelle des droits du patient. Enfin, vous vous rendrez compte qu’il s’agit d’un bénéfice mutuel, un message d’espoir pour le patient.

Je rajouterai un dernier commentaire, personnel : La recherche clinique c’est par essence, l’avenir de notre thérapeutique ! Toutes mes félicitations Sandrine !

Publié dans Actions locales

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Kris 30/05/2007 21:45

Idem, ...Tes remarques sont toujours aussi pertinentes et perspicaces !J'ai aussi bénéficié de plusieurs recherches :- Ma maladie dépassait le cadre du traitement de base (prévu pour les enfants et à un stade moins grave) ; le second sur un protocole anti-douleur me permettant de prendre à la demande de la morphine sans restriction (hors signes de surdosage évidement). C'était novateur, il y a 10 ans, et depuis l'un comme l'autre font parti des premières lignes thérapeutiques aujourd'hui.Enfin, pour être de la partie, je souligne à nouveau l'excellence de cet article. Merci Sandrine, c'est un bel exercice de style.

marina 30/05/2007 20:19

Pour donner un consentement éclairé, il faut avoir été bien informé, la qualité de l'information médicale est donc importante..sauf que parfois, en cas d'urgence, cela se transforme en consentement éclair! Mais qui vaut la peine d être tenté!j\\\'ai signé un essai de phase II, grâce auquel je suis encore là...

Isabelle 30/05/2007 07:45

Merci à toi Sandrine pour cet article.
isabelle

espoirtoujours 29/05/2007 01:58

Article fort intéressant qui éclaire le terme d'essais cliniques qui souvent a comme signification dans le grand public comme derneire chance.

Sandrine / Maldives 29/05/2007 01:57

Dans le cadre de la Journée Internationale de la Recherche Clinique, JSC LYON a été convié lundi dernier à participer à une conférence-débat dont le thème était : Les essais Cliniques, parlons-en ! J'ai eu le grand plaisir de représenter l'association Jeunes Solidarité Cancer. Cette conférence était animée par 4 personnes sous l'égide du laboratoire PFIZER : ●  Professeur Jean-Yves BLAY (Directeur Scientifique du Cancéropole et spécialisé sur le Sarcome) ●  Docteur David PEROL (Médecin de santé publique, représentant du Comité de Protection des Personnes Sud Est IV) ●  Mme Régine GOINERE (Administrateur de la LIgne Nationale contre le Cancer et ancienne malade) ●  Dr Yannick PLETAN (Vice-Président Division Scientique et Médicale Pfizer France) ●●●●●●●●●●●●●●●●●●●● Avant de commencer le débat, il était important de répondre à la question suivante : Qu'est-ce qu'un essai clinique ? Le développement d'un nouveau médicament se compose de 2 grands types d'essais qui permettront d'établir les preuves de son efficacité, de sa tolérance et de déterminer ses conditions d'utilisation. Il s'agit des : ● Essais pré-cliniques (sur l'animal) pour déterminer : 1) la toxicologie (évalutation des risques éventuels d'effets secondaires) et 2) la pharmacocinétique et le métabolisme (évaluant les propriétés pharmaceutiques du médicament et son comportement dans l'organisme). Si ces essais pré-cliniques s'avèrent positifs, alors il y aura passage aux essais cliniques chez l'homme. ● Essais cliniques (chez l'homme) : ces essais sont réalisés en cabinet médical, en ville ou l'hôpital, sous la responsabilité de médecins experts. Ces études se déroulent en 3 phases successives selon le mode séquentiel : une étape doit être concluante pour pouvoir passer à la suivante Phase 1 : études de tolérance pour savoir comment le produit se comporte dans l'organisme humain et dépister d'éventuelles intolérances Phase 2 : études d'efficacité et de recherche de dose Phase 3 : l'objectif étant de confronter l'efficacité thérapeutique de la molécule et sa bonne tolérance en la comparant au traitement de référence quant il existe ou le placebo. L'ensemble de ces résultats obtenus lors de ces essais (pré-cliniques et cliniques) seront versés au dossier d'AMM (Autorisation de Mise sur le Marché), dossier soumis aux autorités sanitaires Nationales qui donneront ou pas leur accord pour la commercialisation de ce médicament et la délivrance ensuite en pharmacie. Il est important également de rappeler qu'une fois commercialisé, le médicament fait l'objet d'un suivi attentif de la part des entreprises du médicament et des autorités de santé selon des procédures rigoureuses et tout accident de santé ou effet indésirable non notifié, lié à la prise du médicament est rapporté aux autorités de santé. Ces notifications font l'objet de rapports périodiques qui permettent le suivi du profil du médicament et de sa tolérance. Des études de phase 4 sont également réalisés après la mise sur le marché du médicament  afin d'affiner la connaissance du médicament et mieux évaluer sa place dans la stratégie thérapeutique de la maladie. Vous savez donc à présent ce qu'est la définition d'un essai thérapeutique et de son objectif mais encore ? que cela implique pour le patient ? Pour le patient souffrant de cancer par ex. (pathologie lourde difficile à traiter), une stratégie thérapeutique va être élaborée par l'oncologue selon un schéma recommandé au niveau national. Et puis il arrive quelquefois que ce traitement n'apporte pas les bénéfices escomptés : le patient ne répond pas positivement ... Dans ce cas, l'oncologue peut proposer au malade de participer à un essai thérapeutique : le patient bénéficiera d'un traitement novateur et prometteur d'espoirs mais qui est cours d'obtention d'AMM (Autorisation de Mise sur le Marché). Le Professeur BLAY a dit lors de cette conférence que pour lui : "les essais cliniques sont le trait d'union entre la recherche fondamentale et la mise sur le marché d'un nouveau médicament" Très souvent, essai thérapeutique est source d'inquiétude, d'angoisse, de rejet pour le patient. Il est donc excessivement important d'informer et de communiquer .... Il n'y a pas d'un coté les laboratoires, de l'autre les médecins et de l'autre coté encore les patients : pour tous les intervenants présents lundi dernier : c'est un véritable partenariat entre chacun afin d'offrir le meilleur traitement possible ! Pour Mme GOINERE, ancienne malade et patiente ayant participé à des essais cliniques : "c'est une chance ! une véritable chance pour les patients !" Grace à la loi Huriet, il y a une véritable protection des personnes. Tout patient a le droit de dire "Non" Tout patient a le droit de stopper l'essai en cours Tout patient a le droit à la confidentialité Et surtout le droit le plus fondamental, c'est le consentement éclairé ! Tout patient participant à un essai devra signer ce consentement où tout est clairement expliqué. Le médecin est à la disposition des patients pour leur expliquer dans un langage simple ce que représente l'essai proposé, le processus etc ... : le médecin est leur interlocuteur direct. Il est à leur écoute. La durée d'un essai est variable : de 6 mois à 1 an + le suivi L'intérêt de participer à un essai c'est bien sur de bénéficier d'un traitement avant la mise sur le marché et c'est aussi de s'engager dans l'intérêt des autres (cette notion revient souvent dans l'esprit des malades). Aujourd'hui, selon le Professeur BLAY, il manque de patients voulant participer à ces essais, très souvent par peur, par manque de connaissance sur le sujet, d'où l'intérêt de cette conférence : donner confiance aux malades ! Mener un nouveau médicament du stade expérimental vers la commercialisation est un processus long (12 années en moyenne pour un coût d'1 milliard d'Euros). Il ne faut pas baisser les bras. Il faut continuer à avancer. Grace aux essais cliniques, à la découverte de nouvelles molécules, le cancer des testicules par ex qui était mortel dans la majorité des cas avant est un cancer aujourd'hui qui présente d'excellents pronostics de vie. Le laboratoire Pfizer, avec près de 8 milliards de dollards investis est le 1er investisseur mondial privé en recherche biomédicale. Pfizer c'est aussi environ 150 000 patients qui sont impliqués dans des essais menés par ce laboratoire, 122 projets de développement de molécules en cours répartis en 4 axes thérapeutiques (cardiologie / médecine interne / système nerveux central / oncologie) dont 111 essais cliniques Il faut donc continuer à se battre, à croire en l'avenir. Des milliers d'essais cliniques sont actuellement en cours dans le monde, dans différents axes thérapeutiques, afin de soulager, de soigner les malades. Ne baissons pas les bras ! N'ayez pas peur des essais thérapeutiques. Ils peuvent vous aider à gagner contre la maladie, l'exemple de Mme GOINERE en est la preuve ! Bon courage à toutes et à tous Sandrine / Maldives JSC LYON