Le don d'organes, le don de la vie

Publié le par Kris

Le don d’organe, on en parle souvent sans savoir réellement de quoi il s’agit. Comme le cancer, on peut penser que cela ne concerne que les autres. Jusqu’au jour où ... Alors rendez-vous sur le site de la fédération FRANCE ADOT pour en savoir plus.

A travers leur campagne de promotion, vous apprendrez comment VOUS pouvez sauver des vies ! En donnant un peu de votre moelle osseuse (à distinguer de la moelle épinière), vous pouvez sauver la vie d’un enfant ou d’un adulte atteint de Leucémie. L’avenir de ces enfants (et adultes) est suspendu à cet acte généreux car dans certains cas, la greffe de moelle osseuse représente un véritable espoir de guérison … renseignez-vous et faite le pas !

Il vous suffira de vous inscrire comme Donneur potentiel sur un registre et de réaliser un dosage HLA. IL s’agit de votre carte d’identité génétique, celle qui déterminera votre compatibilité possible avec un malade. Le jour où un Receveur fait appel à vous, vous serez convoqué pour répondre à sa demande. Vous serez hospitalisé pour 2-3 jours et des médecins procéderont à un prélèvement au bloc opératoire, sous anesthésie générale, d’un peu de votre moelle à l’aide d’une seringue adaptée. (cela n’a rien de douloureux ou de barbare).

Tous ces dons sont volontaires, anonymes et gratuits ! A commencer par le don de sang. Avez-vous déjà songé à donner vos plaquettes ?
Ce sont des gestes essentiels pour la Santé Publique, la santé de tous.
Le dont de sperme ou le don d’ovocytes est possible aussi et se fait au sein d’unités spécialisées : les CECOS (Centres d'Etudes et de Conservation des Oeufs et du Sperme) sont les seuls habilités à recueillir et conserver les gamètes.

Enfin, faites part à vos proches de votre position face au prélèvement d’organes. Discutez-en et libérez vous de ce moment de doute qui tiraille les familles le moment venu. Parlez de la mort qui redonne la vie !

Marina et Kris

Publié dans Pour info ...

Commenter cet article

audrey 24/05/2007 16:48

c'est une bonne idée d'avoir parlé du don d'organes....il est vrai qu'il faut mobiliser, informer les gens sur ce sujet....trop de personnes meurent encore faute de donneur....surtout qu'une fois l'idée acceptée, il n'est pas difficile d'en parler autour de soi :-)
une pettie "anecdote": le jour du décès de son fils, un homme a refusé de donner les organes de son fils (en effet, pas facile de faire ce choix)...quelques années plus tard, les médecins ont mis à jour un problème au niveau des reins...il lui fallait une greffe de reins....ce monsieur a refusé net cette greffe...il se souvenait qu'il n'avait pas voulu donner les organes de son fils et se sentait mal à l'aise vis-à-vis de ca....
à chacun de voir ce qu'il souhaite faire et ce qu'il peu donner: sang (le plus courant), plaquettes, don d'organes (il faut en parler avec la famille car pour le don d'organes, le décès du proche est toujours imprévu et c'est à la famille de faire ce dur choix, donner ou ne pas donner?), don de moelle osseuse (on est vite inscrit sur la liste des donneurs....)
par contre, il me semble que lorsque l'on a eu un cancer, des chimios, vous ne pouvez pas faire de dons...mais vous pouvez toujours mobiliser votre entourage ;-)